Radio Top Side: une 17e saison sur Internet


Pour sa 17e année de diffusion sur Internet, Radio Top side s’est fixée deux grands objectifs : solidarité et proximité.

Non pas que ces maîtres mots aient été absents de la grille de la radio mentonnaise ces dernières années – loin de là – mais d’après Djé, le principal animateur, il était important de les renforcer.

Question de contexte. "Dans une année comme celle que nous vivons, on se doit d’être solidaires, d’accompagner les projets de développement. C’est dans notre ADN", glisse-t-il.

Focus sur les associations

Le Forum des associations de Menton ayant été annulé en raison de la crise sanitaire, la radio se propose ainsi – en accord avec le Centre communal d’action sociale (CCAS) – d’appuyer à sa manière l’ensemble des associations inscrites à l’événement.

Chacune d’entre elles pourrait être interviewée à propos de son activité et de ses futurs projets, puis exporter les podcasts qui en découlent sur ses propres réseaux sociaux.

L’emploi local a par ailleurs toujours été dans les priorités de la webradio mentonnaise. Depuis 5-6 ans, Radio top side propose notamment une application mobile où trouver les offres d’emploi sur le bassin en temps réel.

L’idée est désormais de tisser un même type de partenariat avec la Mission locale Est 06. "Chaque mois Julie Meuleman, chargée d’orientation, reviendra sur les actions et projets de celle-ci, pour les jeunes de 16 à 25 ans, dans les domaines de l’emploi, de la formation, de l’orientation, du logement, de la mobilité et de la santé", reprend Djé.

Parmi les forces de la radio – dont l’ancienneté rime avec fidélité – on évoquera par ailleurs les quatre heures de direct du lundi au dimanche. Avec le "Morning Décalé" (ou "Menton se réveille") de 8 h à 11 h et "Le Warm-up" de 18 h à 19h.

Ces émissions "mettent en avant l’actualité de nos partenaires et la promotion des commerçants, artisans, artistes et associations des villes et villages du littoral, du moyen et du haut pays accompagnée d’une programmation musicale fraîche et varié", synthétise Djé.

Détaillant le programme : actus, infos, musiques, chroniques, invités… et surtout, une grosse dose de bonne humeur. "Je fais en sorte qu’en dehors des flashs infos il n’y ait rien de négatif. On est plutôt dans les propositions, les solutions", souligne l’animateur.

Précisant favoriser les formats courts (et faciles à partager) d’1 à 3 minutes. De même que les interviews n’excèdent pas 5 à 8 minutes.

Quid des chroniques proposées chaque semaine ? Quelques nouveautés sont à signaler. À commencer par la rubrique "Écologie" d’Elisa Deville. Ou celle consacrée au sport moto, du jeune Melvin.

"Totale liberté"

"Il y a aussi la chronique "Top santé" qui marche fort. Christel parle chaque semaine de bien-être et de santé, et accueille une fois par mois un thérapeute ou un médecin."

S’il fallait résumer l’identité de Radio top side en quelques mots ? "C’est une radio musicale d’informations locales que l’on peut écouter partout dans le monde", expose Djé.

Assurant n’avoir aucune intention d’obtenir une fréquence FM. Pour une raison très simple : "Nous sommes attachés à notre totale liberté".

Nice-Matin le 19 septembre 2020 à 14h46  Par Alice Rousselot.